SAMEDI 13 MAI 2017

 

POT DU BUREAU DU PWC A LA CONCESSION HD 78

 

Le nouveau bureau avait convié ses membres à un apéritif pour échanger ce samedi 13 mai 2017.

Le soleil était là, une bonne trentaine de participants et nous avons bien pensé (bu à la santé) à ceux qui étaient à Grimaud et qui auraient voulu être avec nous, mais il y aura d’autres occasions.

Des pizzas pour finir cet instant de convivialité et au plaisir de vous voir aux sorties futures !

Nous  restons bien sûr à votre disposition.

Le bureau.

Le lien vers les photos de Karine

Christèle
Editor
Karine
Photographe

DIMANCHE 7 MAI 2017

Le PWC et La PLAINE DE FRANCE CHAPTER se réunissent pour aller à Pierrefonds

Une nouvelle rencontre avec la Plaine De France est organisée à leur initiative le dimanche 7 mai. On inverse les chiffres du weekend end dernier ils sont une quarantaine, nous sommes 20 inscrits, 18 au départ 17 à l’arrivée et oui Stéphane C déclare forfait en cours de route du fait de la pluie et d’un petit ennui mécanique.

Rendez-vous 8h départ 8h30, 14 motos 40Kms pour s’y rendre avec notre road captain Eric M.

Vu la pluie que l’on a pris dimanche dernier, certains hésitent (moi la première), d’autres ne viennent pas et oui il pleut déjà le matin au départ (messieurs et notre lady vos motos sont à nouveau à nettoyer…et nous passagères notre brushing à refaire….)

Arrivés à la concession la météo ne s’est pas améliorée hélas, on écoute leur consigne de sécurité : la sécurité en tiroir… et on applique car cette sécurité est participative pour tous. Alternativement on indique la direction aux autres sans jamais bloquer de rondpoint ou quelques routes.

Donc certains ont eu le tiroir de pull, celui de tee-shirt, des jeans, des chaussettes…. Notre sex-officer a dû avoir le tiroir des sous-vêtements. Petite pause-café rapide et vite on continue vers Pierrefonds. Le château domine la ville sublime, mais il pleut toujours. Un restaurant nous accueille on se réchauffe on déjeune. Il est 15h il pleut encore alors pas de promenade bucolique on rentre en direct. La pluie nous quittera à 50 Kms de nos domiciles.

Merci à La Plaine de France pour leur accueil, merci aux membres du PWC qui avaient déjà pris la pluie dimanche dernier d’y avoir cru, mention spéciale à Hélène et Jorge qui viennent de très loin.

A la prochaine, sous le soleil ?

 

Le lien vers les photos de Stéphane

Christèle
Editor
Virginie
Photographe
Stéphane
Photographe

DIMANCHE 30 AVRIL 2017

Le PWC et DREAM VALLEE se réunissent pour découper le COCHON GRILLE

45 membres du PWC et 13 de Dream Vallée ont répondu présents, 42  motos ça fait du monde pour 250 kms parcourus.

Quel engouement pour manger un cochon grillé !! Je vais chercher à comprendre. Alors la facilité est de vous dire « tout est bon dans le cochon? » mais est-ce seulement pour cela ?

Rendez-vous 8h30 pour un départ à 9h : l’heure est correcte pour un dimanche matin mais est-ce seulement pour cela ? Tout le monde est là et même Dream Vallée avant nous bravo pour votre ponctualité. Certains se connaissent, d’autres pas on s’embrasse et on discute.

Un briefing de notre road captain Thierry S, un petit mot de notre Directeur Alain FP et la présence de Pierre M notre concessionnaire mais est-ce seulement pour cela ? Bon trêve de questions en route. Un marchal Stéphane M, un serre file le trike de Dream Vallée, 6 safeties le ballet est en place.

Il fait beau les tenues de pluie restent dans les sacoches, malgré la longueur du convoi, on remonte les files sans problème, tout le monde joue le jeu. Tout va bien un gros ralentissement incite notre road captain à modifier son parcours, un petit demi-tour à un rond-point permet à chacun de se saluer mais est-ce seulement pour cela ?

Arrivés à 12h après seulement ¼ d’heure sous la pluie mais tout va bien, nous sommes dirigés dans la salle où la cheminée accueillant le cochon nous permet de nous réchauffer.

Un apéritif avec plusieurs plats autour du thème du cochon mais est-ce seulement pour cela ? Ce moment nous permet à tous d’échanger, de partager, de rire, de faire connaissance.

Direction la salle où une immense table nous attend on s’installe un mot des deux directeurs des chapters qui se félicitent de ce partage, nous aussi, mais est-ce seulement pour cela ?

Il nous est expliqué que le cochon qui finalement est une femelle (mais est-ce seulement pour cela ? « bon ok je sors ») cuit depuis 8h. 3 hommes et 1 femme sont invités à aider à porter le cochon ils reviennent affublés d’une toque, d’un tablier et avec de la suie sur les joues et une moustache dessinée. On leur suggère d’embrasser les convives présents mais est-ce seulement pour cela ? Ils ne se privent pas et voici quelques personnes maquillées de suie ou même de craie blanche pour Isabelle toujours dans la bonne humeur.

Il est l’heure de repartir 15h30, il pleut un peu donc là on sort les vêtements de pluie des sacoches et on se prépare après une photo à l’abri nous réunissant tous. Départ sous les photos des autres convives du restaurant chouette on est beau mais est-ce seulement pour cela ?

Alors là c’est une certitude ce n’est pas pour cela après un plein sous une pluie battante le retour se fera intégralement sous la pluie… nous arrivons pour une séparation à Coignières, tous, je crois sans exception trempés, nos bottes sont des aquariums, nos visages ruissellent, nos mains malgré nos gants sont trempées… nous avons essuyé deux heures de pluie moi j’aurai mis de la grêle avec un vent latéral pour que la douche soit bien complète.

Tout le monde repart chez soi pour vite se doucher (à nouveau…) et se réchauffer que du bonheur mais est-ce seulement pour cela ??

Une réussite à renouveler parce que je ne sais toujours pas à quoi tient l’engouement pour ce cochon grillé.

 

Le lien vers les photos de Karine

Christèle
Editor
Karine
Photographe

INTERCHAPTER BORDEAUX WINE AND SEA

DU VENDREDI 14 AU LUNDI 17 AVRIL 2017

Bienvenue : 28 membres (Patrice B, Christèle B, Nadia B, Philippe, B, Karine B, Armelle C, Alain FP, Virginie FP, Pierre F, Christine G, Laurent G, Pascale G, Thierry H, Annie H, Michel L, Christophe LB, Annie L, Cécile M, Eric M, Isabelle P, Cathy P, Jeff P, Patrick P, Philippe P, Thierry S, Thierry T, Sophie V, Thierry V), et 19 motos du Paris West Chapter se sont inscrits pour cet interchapter qui par son programme alléchant nous fait nous déplacer et faire les 600 kms de route (aller…et les mêmes pour le retour) sur une journée.

Océan : Dimanche un run sur la route du Médoc longeant la côte atlantique qui nous emmène voir les charmes de Lacanau Océan, une parade encadrée par la police nous permet de saluer les autochtones, les vacanciers. Jolie promenade.

Runs : un premier à lire dans la rubrique nocturne, un second dans la rubrique dégustation, un troisième voir ci-dessus.

Dégustation : peut-être la plus grosse rubrique, quel bonheur ! Le premier soir un diner où dès les amuses bouches nos estomacs étaient remplis, le lendemain une dégustation de vins avec quelques agapes, le midi un restaurant où malgré les 130 motards chacun a pu manger en même temps, les deux soirs un food truck digne de ce nom et des repas excellents ; le dimanche une dégustation au Cap Ferret d’huitres (pas 1 pas  2 – mais 8) et une brochette de crevettes avec un petit morceau de pâté de campagne (historique parfois l’assiette peut être accompagnée de saucisses ou crépinettes) et le lundi pour le départ un brunch (merci à l’organisation qui s’est adaptée à nos horaires pour repartir). Bref, que des produits de qualité avec curieusement les vins qui allaient bien (est-ce à voir avec la région ?).

Et une petite histoire le jour du départ : bon, d’habitude notre sex officer arrive presque à l’heure et toujours avec un « bonjour mes chéries » (c’est nous les filles pour ceux qui ne suivent pas) mais là un peu maussade car on lui a volé, dans la nuit, sa voiture. Il prend quand même la route avec nous et le sourire revient rapidement. Allez, une autre : Philippe B est par hasard rejoint par Alain FP notre directeur et Virginie sa femme à une station-service à côté de chez eux. Philippe a un pneu à plat ; il part avec Alain à la concession de Chambourcy et ils ne feront pas le voyage avec nous mais nous rejoindront. Alain et sa femme rebaptisés par les Bordelais : la famille des « Jean Claude Dusse » faut que je vous raconte : Virginie notre toute jeune permis lady – je me dois de faire la Ola : elle a parcouru les kilomètres sans avoir à rougir et a suivi sans aucun problème les troupes – à l’arrivée pense avoir perdu un bracelet que nenni… et son époux, notre directeur, nous fait le coup de « je regarde l’heure avec la bière dans la même main L » …. Un vrai vendredi 13… le 14 !

Accueil : un pack de bienvenue, une petite boisson auprès de la piscine, des embrassades de suite, de la disponibilité de tous, une organisation exceptionnelle : des groupes avec des road captains, des safeties, des ronds-points sécurisés et toujours un sourire de bienveillance de la part de tous les organisateurs et membres du chapter.

Unanime réussite vous avez su dompter les 90 personnes des autres chapters (La Rochelle, Limoges, La Côte Basque, St Maximin, Nantes, La Lorraine et nous J) et avec vos membres 140 personnes pas simple la gestion. Mais nous sommes unanimes c’est une réussite.

Xylophone non ? au scrabble c’est pas mal ? ça marche pas là …je n’ose pas citer les noms pour vous dire merci de peur d’en oublier un …Eric, Antoine, Bruno, Doumé, Dominique, Romain, Cricri, Prof, Corine la ladie disponible qui nous a offert une visite privée du village de st Emilion, Bernard, Nicolas, Pierre, Yannick et Max….et les autres.

Wine : interdit au scrabble mais la dégustation le samedi matin avec un accueil des plus agréables et un verre de blanc et de rouge du Château Landereau, plus tard on repart merci pour leur accueil.

Imagination : Le chapter de Bordeaux : vous avez été les magiciens de ce week end. Un groupe de musique différent chaque soir pour mettre le feu ! On avoue le premier soir un peu fatigués nous ne sommes pas partis très tard. Le second après que les basques aient mis le feu, en organisant un paquito, le Paris West sort son atout Thierry S qui chante Johnny Halliday bravo et merci. Sans oublier pour vous faire patienter Bidou nous met un madison à chaque long arrêt et nous entrainons tous les volontaires. Armelle, Karine, Cécile, Pascale, Virginie, Nadia et moi menons la danse.

Nocturne : premier soir malgré nos kilomètres avalés nous nous inscrivons pour partager la visite de la ville la nuit. Les lumières et monuments éclairés sont un vrai plaisir ; quelques photos, un verre sur les bords de la Garonne et les petits demain c’est 8h30 le rendez-vous… vite au lit.

Et ça vous fait rire ; Première pause à l’aller, Pascale pose son casque dans le lavabo pour se sécher les mains, pendant ce temps il s’est transformé en aquarium J heureusement Nadia qui nous suivait en voiture a pu lui en prêter un. Une autre histoire, Christèle prend une douche de coca le midi. On se met dans l’ambiance.

Ah vous m’en direz tant, la concession nous a accueillis avec un groupe de cornemuse tous en kilts…. Des boissons, des cannelés et toujours autant de bonne humeur et bienveillance. Un run sur la route des plus grands châteaux : magnifique, un run sur une route forestière où nous roulons avec prudence. Karine notre nouvelle photographe a pu faire de magnifiques clichés.

Navette : quelle riche idée ce petit camion de 9 places où nous sommes rentrés à 15 le premier soir on s’est dit les filles d’abord ! Notre sex officer n’a pu résister et est venu avec nous ; 3 dans le coffre quelques unes sur les genoux et l’affaire est faite, idem au retour et le lendemain. Ce fut un moment de rigolade. Merci à Dominique de nous avoir transportés et supportés…

Délicieux vous avez été tous délicieux et délicieuses par votre écoute, échange, proximité, accueil, gestion, organisation,

Soleil alors comment vous dire.. il était dans le cœur des bikers….

Et pour finir une petite histoire au retour : Philippe P (faut changer un peu) a galéré tout le retour et a du faire appel à une dépanneuse arrivé à Rambouillet. Merci à Michel L d’être resté avec lui.

AU REVOIR et à BIENTOT on reviendra ça c’est une certitude.

BORDEAUX WINE AND SEA

Le lien vers les photos de Karine

Christèle
Editor
Karine
Photographe

ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES ET BBQ

SAMEDI 18 MARS 2017

C’est un exercice bien rodé ce BBQ en mars. Jusqu’à présent nous avions évité la pluie, pour cette fois ci …ce ne fut pas le cas…

Un petit crachin « francilien » a bien arrosé les tentes toute la matinée mais il  a eu le bon goût de s’arrêter au retour du run.

75 inscrits à ce BBQ printanier quel exploit ! Beaucoup de nouveaux, c’est le but premier. Après la réunion du matin, mise en pratique sur vos Harleys, les agapes se mettent en place pendant ce temps.

Un groupe « Dunes  Music»  avec Eric Duval: guitare et chants, Jean-Michel Kerandel:  guitare, Jean-Louis Kersac’h: batterie, percussions et chants, Pierre-Alex Inglebert: guitare basse et chants, s’installe courageusement sous les tentes pas forcément étanches pour la sono, pour référence, le goût humide des cacahuètes.

Fin du run, apéritif en musique, bbq en musique, après-midi en musique, Jacques un nouveau membre se met à la musique, les filles font aussi de la musique (ou les tourterelles à vous de juger).

Tout se déroule en musique et un grand merci à la concession d’avoir participé à la venue du groupe car un BBQ ok, sous la pluie c’est moins drôle, tout est humide on trouve toujours cela moins drôle.

Mais un immense merci aux Dunes Music qui ont su mettre l’ambiance et nos bikers sont restés jusqu’à la fin du concert c’est que c’était bon. Même humide…

 

Le lien vers les photos de Sophie

Le lien vers les vidéos d’Eric

Christèle
Editor
Sophie
Photographe
Eric
Photographe

Mars 2017 PECQUENCOURT

Et si nous allions en ce samedi à Pecquencourt, ou peut-être à Lille ou à  Valenciennes que se passe-t-il sur cette sortie pour avoir un tel programme ??

Le nom ne fait pas rêver, mais nous voici 13 motos 15 personnes sur nos Harley le samedi 11 mars pour un départ de Chambourcy à 6h30 ça fait pas rêver non plus.

En route pour aller voir les Pecquencourtois…

Pour commencer, tout le groupe salue les deux ladies Nathalie et Virginie qui ont roulé comme des pros. Chapeau bas mesdames.

Autoroute, les kilomètres s’avalent environ 200 pour arriver à Pecquencourt.

Il fait beau mais très froid (pour certains très très très très froid) après une pause-café bien méritée : 10h30 nous voici sur le lieu des festivités.

Environ 40-50 000 visiteurs, 300 bénévoles : le temps d’un week-end, Pecquencourt, dans le Douaisis, devient la capitale de la moto. Expo, stands, démonstrations, concerts, spectacles pendant deux jours. Bon, nous, nous sommes là pour le samedi uniquement.

On déambule au travers des stands et rendez-vous pour déjeuner ensemble.

Des frites des frites des frites nous sommes dans le Nord (y a pas de maroilles ?)

Les animations ne reprennent qu’à 14h30 et comme il fait un superbe temps, nous décidons d’aller faire un tour à la concession de Valenciennes sur les conseils du stand Harley qui se situe à une vingtaine de kilomètres. En attendant attention Nathalie et Didier se sont coiffés de chapeau homologué ou pas (voir photo).

Et là, mystère du groupe, on se trouve séparés dès le départ de Pecquencourt (ça fait toujours pas rêver ?) pas grave on s’est dit Valenciennes on se retrouve à la concession.

Et bien que nenni une partie du groupe avec Eric le road captain se retrouve à la concession de Lille Europe et l’autre partie du groupe à celle de Valenciennes.

Mystère du GPS ? bien accueillis à Lille Europe par le Chapter on nous indique la direction de Valenciennes (à ces parisiens) et on repart vers Valenciennes où on retrouve le groupe en terrasse au soleil, ça fait rêver non ?… on est juste près de la Belgique est-ce une blague, bon on fait un tour à la concession mais il faut partir car nous sommes un peu loin de nos maisons.

On avale à nouveau les kilomètres, Eric signe son rôle de road captain avec les 3 tours de rondpoint habituels cela nous manquerait et  un retour à 19h15 à nos domiciles.

Journée ensoleillée, bon esprit du groupe où la journée fut pleine de rebondissements, y retourner à Pecquencourt pas certain, par contre faire deux concessions en un après-midi c’est un vrai défi.

Allez rendez-vous au BBQ à la concession de Chambourcy…

 

Le lien vers les photos d’Eric

Le lien vers les photos de Stephane

Christèle
Editor
Eric
Photographe
Stephane
Photographe

Samedi 25 février :

Le Paris West Chapter s’associe à Vaincre la Mucoviscidose

pour la nuit de la grimpe à St Germain En Laye.

Vous le savez tous, nous sommes engagés auprès de cette association depuis quelques années et en dehors des virades, nous avons participé à l’encadrement l’année dernière de la course Paris-St Germain En Laye.

La semaine dernière petit mail de nos amis Franck et Marion pour 4 bénévoles du PWC pour la nuit de la grimpe … réponse rapide attendue.  Je fais le tour des « habituels » Eric, Pascale, Virginie, …

(Si toutefois l’envie de rejoindre le groupe des habituels vous prenait, n’hésitez pas à m’en faire part)

Bref Eric, Virginie, Nadia, son frère Karim et moi-même se joindrons à VLM pour cet après-midi de bénévolat.

La nuit de la grimpe est organisée par le club alpin de St Germain en Laye si si ça existe.

L’après-midi dédié aux enfants, puis de 20h à 1h du matin aux adultes

Nous sommes chargés de compter les points des ateliers … les groupes se font : petits, moyens et grands licenciés du Club Alpin ainsi qu’une équipe des enfants des bénévoles de VLM dont Loïc qui représentera le PWC.

Me voici responsable de 4 pious pious de « petits », Virginie de 3 jolies demoiselles « moyennes » et Eric de 3 garçons « moyens ». Au début, on ne saisit pas bien tous les ateliers mais les enfants connaissent les parcours ouf… pour le mur d’escalade ils sont encadrés par le club alpin double ouf déjà les équiper il faut savoir par quel bout on enfile le baudrier…

Nadia et Karim sont responsables du gouter ce fut intense quand le go du gouter fut donné.

Un après-midi bien rempli : arrivés à 13h45 repartis à 19h mais beaucoup de bonheur Virginie et moi avons emmené nos deux équipes à la médaille d’or et Eric élu par les enfants le plus sympa des coachs… Nadia et Karim toujours cool pour les enfants pour la distribution des friandises.

Alors que l’équipe de VLM/PWC bien que novice et hors classement a reçu l’ovation du public digne de son engagement.

On espère avoir rempli notre mission et que les caisses de la muco se soient remplies aussi.

Merci à Eric, Nadia, Karim et Virginie ainsi qu’à Loic d’avoir répondu présent à cette « activité impromptue.. »

Ne cherchez pas Eric sur les photos c’est lui qui est le photographe…

 

Le lien vers les photos d’Eric

Christèle
Editor
Eric
Photographe

Février 2017

Chartres ce sera pour une autre fois, allons-nous détendre au bowling.

Rendez-vous pris à 18h pour une partie de Bowling à Orgeval : 43 participants : pas de motos à nettoyer au retour  ou le fait de jouer et que nous sommes restés de grands enfants allez savoir…

 Tout le monde est à l’heure, plein d’humour fait, en piste. Les groupes en piste et on voit se développer toutes les techniques.

 Les sérieux, les professionnels, les chanceux, les spécialistes de la goulotte (j’en fais partie), les « on passe un bon moment », on s’applaudit entre nous, un vrai bon moment assorti d’une boisson comprise dans ces deux parties. Les scores aucune idée mais l’essentiel est la bonne humeur.

 

Direction une salle « privatisée » pour la restauration, des tables rondes sont dressées et les serveurs plutôt sympathiques. Et là il nous a fallu une bonne dose de bonne humeur ! Pas pour partager ce moment mais plutôt les plats servis, quantitativement et qualitativement très en deçà du prix payé.

Protestation faite auprès d’une responsable hermétique: forcément les bikers, pour elle, sont des emmerdeurs fini nous n’irons plus !  Un mini geste commercial, désolée Jean Yves ton patch ne sera pas gratuit… et cela nous a réuni pour une fin de repas mouvementée mais consensuelle.  N’hésitez pas à utiliser vos réseaux sociaux sur ce « repas » …

A la prochaine Pecquencourt et notre BBQ.

 

Le lien vers les photos de Sophie

Christèle
Editor
Sophie
Photographe