Bienvenue sur le site du Paris West Chapter, Club local affilié et sponsorisé par Harley Davidson du Harley Owners Group,
Vous rêvez d’avoir une Harley, vous venez d’acquérir une Harley, vous avez déjà une Harley !! Bref vous êtes au bon endroit !!!
Vous trouverez ici toutes les Sorties que nous avons et allons effectuer, ainsi que toutes les infos nécessaires.
Notre Chapter est ouvert à tous les possesseurs d’Harley-Davidson, Buell. Inscrivez-vous : on vous attend.
Le Paris West Chapter est sponsorisé par Harley District 78
Inscription (membres) avant le 05/11/2018
Inscription (membres)
Inscription (membres)
Inscription (membres)

LES TRESORS DU VALOIS – DIMANCHE 7 OCTOBRE 2018

20 Personnes – 13 motos – 1 trike – 2 Ladies (bravo Mesdames)

Rendez-vous 7h30 pour un départ à 8h…

Alors il va falloir que celui qui n’a pas été sage se dénonce. En effet, ciel bleu, déjeuner en terrasse le samedi 26 degrés. Le dimanche matin réveil sous la pluie et au meilleur (sous abri non ?) 13 degrés. Y a comme un problème non ?

Bon donc on s’équipe c’est presque le sketch du KWAY : en effet soit on a la tenue siglée Harley avec des zip pratiques mais il faut bien accorder les pièces sinon y a comme un problème, soit vous avez la tenue moins cher type « Décathlon » au choix où vous prenez 3 fois votre taille et là sans enlever vos bottes ça marche sinon, on se déchausse dehors, quand il pleut, y a comme un problème !

Nous voilà équipés : en route ! Au bout d’1/4 h il nous manque une moto y a comme un problème ? Il est mécanique rien de grave, retour au dodo pour notre couple d’amoureux.

On continue une vraie purée de pois et froide… arrêt au café chouette !! Du coup, le road captain et organisateur Eric M, modifie le parcours, le raccourcit afin que l’on soit le moins mouillé possible mais y a comme un problème on est déjà trempé !

Arrivés au restaurant là aucun problème on se réchauffe, le repas est excellent (merci Virginie pour le choix), l’accueil sympathique, on sèche : certains de vrais pros ont rapporté une autre paire de chaussures, un autre sweet, épatant non cette organisation ??

Crépy en Valois, 14h30 : contrairement à ce que vous a toujours dit votre instituteur : l’histoire ne s’apprend pas, elle se comprend.

Alors sans problème durant deux heures Nicolas, notre guide, archéologue, nous a transportés dans cette Histoire de façon participative. Alors c’est là peut-être qu’il y a comme un problème non ? Nous étions un peu dans l’ignorance de cette partie de l’Histoire, ensuite lorsqu’on répondait c’était parfois le hasard, parfois un peu de hasard lu (en effet Cristine lisait les plaques et répondait à la question) que du bonheur. Bon elle s’est faite démasquée…

C’est au Xème siècle que les premiers seigneurs de Crépy ont fortifié le site. Du XIème au XIIIème siècle, la position du bourg, au carrefour des foires de Flandres et de Champagne, a assuré sa richesse. Cette dernière a été anéantie par la Guerre de Cent Ans. Le XIXème siècle annonce le temps du renouveau. La ville s’étend vers l’est avec de nouveaux quartiers, Aujourd’hui, promenade dans le centre historique de la ville : la collégiale Saint-Thomas de Canterburry, l’abbaye Saint-Arnoul et le château des Seigneurs de Crépy au sein duquel se trouve le musée de l’archerie et du Valois. On y découvre des maisons, les hôtels à pignons, les maisons à tourelles et les façades sculptées qui font le charme de cette ancienne capitale du Valois. Le couvent des Dames Ursulines, l’hôtel du Lion, la place Gambetta, la maison des Quatre Saisons, la maison de la rose, la maison la plus ancienne….

Nicolas indique : y a pas de problème que chacun d’entre nous aura retenu 5% de son excellente prestation j’ai fait ma part non ?

Alors on applaudit parce qu’il le vaut bien Nicolas et en route pour la maison.

Le soleil se pointe et nous pouvons enfin sans problème nous régaler des couleurs automnales de la nature, un vrai bonheur pour les yeux.

 

18h30 arrivés on vous remercie tous pour cette sortie culturelle sans problème et au plaisir de se retrouver.

Le lien vers les photos de Cristine

Christèle Editor Cristine Photographer

DIMANCHE 16 SEPTEMBRE 2018 – LES HORTILLONNAGES

24 Personnes – 11 motos – 2 trikes –et parmi nos bikers 3 ladies : Armelle, Brigitte et Virginie.

Rendez-vous 7h30 c’est chouette pas trop tôt…

Alors 15 jours après la rentrée il faut faire le point sur vos bulletins :

Bulletin météo : soleil annoncé sur la région parisienne 32 l’après-midi, (bon j’avoue région parisienne) à Amiens 24… chouette !

Finalement il faut pour le matin faire 3+2 = 5 température ressentie on a eu froid… selles et poignées chauffantes sont vite allumées….

Bulletin route : road captain : Eric M, avec brio ; autoroute pour l’aller, la jolie campagne pour le retour (environ 2h30 de campagne). Et il va sans dire un demi-tour sinon ce ne serait pas Eric !

Bulletin convoi :  Virginie Marshall, Stéphane Serre File et les safeties : Alain, Hervé, Eric G, Christophe, Patrick et Thierry T.

Bulletin art plastique : une photographe pas douée, moi-même ! Alors entre le « minuteur » comme sur la cocotte-minute où lorsque j’appuie et le temps que ça se déclenche, j’ai au choix la roue avant ou arrière au mieux, voire même rien sur la photo ! Les photos face au soleil où je ne vois rien ah non j’ai juste oublié d’enlever le cache… au secours …. Ne pourra pas garder sa place doit redoubler !

Bulletin géographie :  Amiens les Hortillonnages.

Bulletin vie de classe : Arrivés à 11h pour une visite en barque à cornets électriques des canaux et jardins. Les hortillonnages sont des parcelles de terre qui s’étendent sur 300 hectares de jardins flottants d’Amiens qui lui ont valu le surnom de petite Venise du Nord. Les berges sont fragiles et demandent un entretien constant car elles sont faites de vase et d’alluvions.

Autrefois, ils n’étaient que maraîchages. On y cultivait poireaux, choux et carottes pour les Amiénois. Aujourd’hui ils ne sont plus qu’une poignée d’hortillons à cultiver la terre noire et fertile des Hortillonnages et à en faire leur métier.

Les parcelles sont devenues des jardins d’agrément pour les Amiénois en quête de nature et de ressourcement. Quête de nature car aucune habitation n’a l’eau et l’électricité. Et c’est un festival de jardins fleuris, animés par des objets et aussi le domaine des canards, poules d’eau, ….

Un havre de paix, de tranquillité, même nos bikers sont silencieux,  oh miracle….

Bulletin cantine : direction le restaurant  Le Quai en bord d’eau le lieu est superbe et le repas parfait.

Bulletin culture : il nous reste du temps pour les courageux, direction la cathédrale, magnifique ce sont les journées du patrimoine quelques-uns grimperont au moins un étage.

Bulletin demain on bosse : Allez en route, après la campagne, la séparation il est 17h on en a pris plein les yeux.

A la prochaine

Le lien vers les photos de Christèle

Christèle
Editor & Photographer

WEEKEND EN ANJOU

25 et 26 AOÛT 2018

Rendez-vous très matinal fût donné en ce samedi 25 Août pour le départ vers l’Anjou. 16 motos, 25 personnes, Thierry S. en road captain, Stéphane M. en serre-file, les safeties Patrick P, Eric M, Didier B et Hervé D. (qui faisait là son 2ème essai en safety), et moi-même la Gentille Organisatrice et Marshale pour cette sortie. La météo nous a annoncé un temps plutôt clément, allez hop c’est parti ! (Bon, il s’est avéré que nous avons pris une bonne drachée vers Chartres ! Merci Météo France) !

Une petite pause-café à Illiers-Combray après Chartres, nous reprenons la route vers Doué-la-Fontaine où le déjeuner est prévu. Nous arrivons dans une zone type zone industrielle, étrange pour un déjeuner ! Nous garons les motos, et descendons vers l’entrée d’une galerie troglodytique pour découvrir le restaurant dans un décor aussi beau qu’original ! Ces galeries de falun (la pierre) avaient été creusées par les paysans au moyen-âge qui avaient demandé l’autorisation au seigneur pour en extraire la pierre qui servait à la construction de leurs maisons. Un très bon repas nous a été servi à base de fouées, spécialités locales qui sont des petits pains que l’on fourre de rillettes, de champignons farcis, de mogettes, de fromage.. délicieux !!

Après le déjeuner nous sommes allés visiter le village paysan troglodytique de Rochemenier. C’était la fête au village pour le festival des p’tites cheminées (car seules les cheminées des maisons souterraines sortent de terre), à cette occasion le village était ouvert au public, il y avait des animations musicales (une chorale chantait du Johnny, une autre plus ancienne en costumes d’époque chantait de charmantes chansons moins rock n’roll à la grande joie des bikers !). Nous avons déambulé librement dans ce village étonnant qui remonte à la guerre de 100 ans et qui était encore habité dans les années 60 par des paysans qui élevaient leurs chèvres ou leurs poules.

Après une petite boisson fraîche nous avons repris la route pour rejoindre notre hôtel, le Campanile à Saumur où un jus de pomme de bienvenue nous attendait (toujours à la grande joie des bikers 😊 !)

Une bonne douche, un bon apéro convivial sur la terrasse puis un diner dans une ambiance chaleureuse et hop, au lit ! Demain on a encore une journée bien remplie !

Après une bonne nuit réparatrice, nous prenons un solide petit déjeuner et à 9h pétantes tout le monde est prêt à partir.

Nous arrivons en avance au musée Pierre et Lumière à Saumur mais comme je n’ai pas prévu de visite guidée on nous laisse gentiment démarrer la visite avant l’heure d’ouverture. Nous découvrons les sculptures de l’artiste Philippe Cormand, un breton dingue de sculptures qui sortent de l’ordinaire (sur bois, sur glace, sur pierre). Durant 3 années entières, il a sculpté la vingtaine de monuments du Val de Loire que nous avons découverts dans cette galerie étonnante. Pour certaines ça lui a pris 6 mois, à travailler parfois à genoux ou encore sur l’eau de la nappe phréatique, dans une atmosphère avec 95% d’humidité et 12 ° ambiants. Son travail est magnifique, impressionnant de précision (jusqu’aux gargouilles de la cathédrale de Tours !). C’est à voir si vous passez dans la région de Saumur !

Une fois la visite terminée, nous sommes toujours en avance sur l’horaire alors nous prenons un petit café au soleil avant de repartir pour Chinon où nous déjeunons.

Nous repartons pour rouler tranquillement le long de la Loire, la vue est magnifique, nous traversons de jolis villages, ces maisons en pierre blanche et toits en ardoise grise sont vraiment belles, il fait beau, on est bien !!

Arrivés à midi à Chinon, nous trouvons notre restaurant face aux vignes et aux pieds de la tour de l’horloge, une partie de la forteresse de Chinon. Nous mangeons en terrasse, malgré un petit vent il fait bon. Nous dégustons un coq au vin délicieux accompagné d’un petit vin de Chinon (avec modération bien sûr !), une petite tarte aux mirabelles, un café et ça y est, c’est l’heure de rentrer !

Thierry et Pascale nous quittent pour continuer la route des vacances plus au sud (merci Titi pour la route !), Eric prend la relève en road captain pour le retour. Patrick et Karine prennent une route plus directe pour rentrer dans leur Normandie et le reste du groupe se dirige vers l’autoroute pour Paris.

Le retour se fait sans embûche, nous nous séparons après Rambouillet. Tout le monde est enchanté de ce weekend. Et quand nos membres sont contents, et bien nous sommes contents ! Merci à chacun pour votre participation, votre bonne humeur, merci aux road captain, safeties et serre-file ! A très vite pour une nouvelle sortie !

Au total 729 km parcourus.

Le lien vers les photos de Cristine

Le lien vers la vidéo de Jacques

 

Virginie
Editor
Cristine
Photographer
Jacques
Video Mounting

Sortie « Défi aventure » le 01/07/2018

Pour démarrer la journée, rendez-vous à 8H00 à la station de Chambourcy, certains font le plein mais le trajet ne sera pas long. Nous arrivons tous plus ou moins bien réveillés…

Nous sommes tous là à 8H10, 16 participants et 8 motos, nous souhaitons la bienvenue à Patrick et Frédérique pour leur première sortie avec nous !

Nous avons un beau soleil et il fait déjà 29°, 8H30, en route vers l’est …

Après une heure de route, petite pause-café au Mac Do d’Epinay-sur-Orge, tous aux tablettes pour commander, entre pancakes au sirop d’érable ou au nutella, tout le monde se régale et prend un peu de fraîcheur.

10H30, à vos montures ! Cécile est déjà prête et nous presse, je crois qu’elle a chaud !

Direction Pontault-Combault pour enfin arriver à destination dans un havre de verdure.

Nous nous installons à l’ombre sur une grande tablée, certains sortent leurs petites tenues et d’autres leurs petites bouteilles, nous profitons de notre bon pique-nique dans une ambiance animée et conviviale.

On prend notre temps, les activités ne commencent qu’à 14H00…

14H00, top départ ! Aurélia sera notre accompagnatrice, et voici le premier challenge :

Sauts dans une structure gonflable, de 3 ou 5 mètres en visant bien le centre.

Cécile se lance dans les premiers, elle saute mais pas assez loin, elle nous fait une belle glissade sur les bords. Chacun nous fait son saut, Laurence le « saut en criant », Katty le « saut façon plongeoir » sauf qu’il n’y a pas d’eau…

Eclats de rire et bonne humeur !

Après cette bonne partie, on se dirige vers une structure où chacun doit se percher sur un cube et l’on doit sauter à chaque passage d’une barre. A ce jeu, Laurence et France sont les meilleures équilibristes, elles tiennent longtemps, Cécile n’arrive pas à monter sur le cube et se fait aider par Chipie, Stéphane nous fait des pirouettes, tout le monde se prête au jeu mais c’est bien Eric le plus doué .

Il fait très chaud et après cela on se fait arroser et on va se désaltérer, bien mérité !

3ème activité, les combats de Sumos, nous enfilons nos costumes bien lourds et bien chauds.

Bleus contre rouge, on assiste à de belles batailles, Eric et Alain, Cédric et Hervé…On assiste de belles chutes, des sorties en roulant, des placages ; les filles ne sont pas en reste, Cécile gagnante dans tous ses duels mais Laurence en vient à bout !

Et pour finir, un énorme hamburger de sumos : Chipie en dessous, Alain, Cécile et Eric entassés dessus, encore de la rigolade. On s’est bien tous défoulés.

Enfin, pour le dernier challenge, tournoi de baby-foot, chacun prend sa place pour défendre son équipe, bleus contre rouges. Stéphane dans le but rouge, Eric puis Alain dans le but bleu. C’est parti, un vrai match au centre, des tacles, des buts, et Frédérique qui nous tire un pénalty « mal placé », pauvre Alain…

A quand la coupe du monde des Chapters ? on est prêts !

Et voilà, cette bonne journée se termine, il est 16H00 nous revenons aux motos pour prendre le chemin du retour. On se rafraîchit comme on peut et repart avec de bons souvenirs plein la tête.

Merci à tous d’avoir participer avec ferveur et bonne humeur, belle sortie pleine d’ambiance et de sympathie !

Merci à Eric, notre GO pour son organisation qui n’a pas manqué d’animation !

A très bientôt.

Le lien vers les photos de Michel

 

Katty
Editor
Michel
Photographer

PIQUE-NIQUE AUX ETANGS DE COMMELLES

DIMANCHE 24 JUIN 2018

Rendez-vous 8h00 ce matin pour aller pique-niquer, un peu tôt me direz-vous pour se rendre du côté de Chantilly ? Ça n’est pas si loin pourtant !!?? Mais c’est sans compter sur la créativité d’Eric notre road captain qui nous a concocté une petite route avec quelques détours pour parcourir 110 kms pour atteindre les Etangs de Commelles (une cinquantaine de kms à vol d’oiseau 😊) ! 25 motos sont au rendez-vous, une quarantaine de participants, dont un bon nombre de nouveaux membres que nous étions heureux de connaitre : Philippe et Sophie Baeza, Pascal et Marie-Laure Barbier, Laurent et Aurélia Hrg, David Javon, Cédric Peron.  Peu de safeties sont présents, alors une sécu au service minimum (Alain, Didier et Hervé D. qui a fait ses débuts en tant que safety, merci à vous les garçons). Virginie en Marshale et Stéphane en serre-file.

La météo est idéale, beau temps, un peu frais, la journée s’annonce belle.

Une pause-café dans un superbe McDo à Persan, on s’est levé tôt et la nuit fut courte pour certains alors ça fait du bien ! Service pas si « fast » que ça, les cafés finissent par être tous servis et bus et nous voici repartis. On arrive vers Chantilly, on aperçoit le château, mais ce n’est pas pour autant que nous sommes arrivés ! Quand je vous dis « créativité ».. nous roulons toujours et traversons Senlis (tiens on s’éloigne de Chantilly !) pour repartir en direction de Chantilly que nous atteignons vers midi. Pile poil pour l’apéro ! Nous retrouvons nos amis Nadia et Philippe qui nous ont rejoints en voiture, et nous avons la joie de voir arriver également Benjamin et Olivia, qui comptent parmi les plus jeunes de nos nouveaux membres. Le rosé resté frais est servi, les agapes circulent, on discute et on mange et puis un moment plus calme s’installe, ça sent la sieste ! Alain gonfle ses hamacs gonflables qui remportent un franc succès ! Certains se reposent, d’autres taquinent le cochonnet grâce à notre doyen Jean-Pierre qui a pris 4 jeux de boules (il faut dire qu’il a de la place dans le coffre de son trike !). Le temps file ainsi, et l’heure de rentrer approche. Un petit café au seul bar du lieu et hop sur les motos ! Un plein rapide pour les petits bidons, et encore un peu de créativité de notre road captain (une petite boucle Lamorlaye-Chantilly-Lamorlaye) et nous traçons la route jusqu’à notre point de séparation.

Et voilà une belle journée qui s’achève, 151 kms parcourus. Merci à tous les participants pour leur présence et leur bonne humeur.

Le lien vers les photos de Cristine

 

Virginie
Editor
Cristine
Photographer

SAMEDI 16 ET DIMANCHE 17 JUIN LES MOULINS DE FLANDRES

25 Personnes – 16 motos – 1 trike – 640 Kilomètres et parmi nos bikers 3 ladies : Brigitte, Virginie notre lady et organisatrice de ce weekend et notre toute jeune permis Armelle qui a effectué toute la route avec brio.

Rendez-vous 7h00 et le weekend va se dérouler sous quelques difficultés que je vous narre ci-dessous.

1ère difficulté : je mets au défi chaque lecteur de prononcer tous les noms de villes, de plats…. Français mais « chti » de façon parfaite. Alors comment dire à jeun c’est compliqué si on boit quelques picons bières on a perdu ou réussi…

2ème le maroilles à suivre…

Allez,  il fait frisquet mais pas de pluie à l’horizon : à nos Harleys pause petit dej et arrivée à 12h l’Auberge de Noordmeulen alors vous le dites comment vous ?? Attendez j’vous donne l’adresse car elle est excellente (ce qu’on y mange…) : route de Wormhout à Steenvorde et oui ça ne s’invente pas… accueil chaleureux l’apéritif se prend dehors au soleil que du bonheur et là j’avoue le menu proposé en entrée une tarte au maroilles juste entre nous j’ai choisi la sortie pour le maroilles… Allez vite à table, la tarte arrive, maison, tiens ils font du maroilles sans odeur ? gloups c’est une tarte aux chicons (endives pour les parisiens) gloups j’en reste sur ma faim le déjeuner est vraiment excellent avec un waterzoï de poulet allez je vous attends sur la prononciation !

En route direction le moulin de Steenmeulen alors vous le dites comment vous ? Toujours cet accueil du Nord bien connu : Jeff va nous guider dans ce moulin avec un débit de paroles aussi vite que son moulin : j’ai pas tout suivi (surtout avec un chti accent deux fois rien) et des anecdotes passionnantes.

Moulin construit en 1864 et patrimoine de la famille de Jeff depuis 1938 ce dernier a produit de la farine jusqu’en 1965 et de la mouture pour les animaux jusqu’en 1980 et une petite production de farine continue aujourd’hui. Des ailes de 24,70 m d’envergure 3 paires de meules, 3 étages que nous visitons. Une mécanique incroyable et 300 jours de vent par an, gloups c’est pour cela qu’il tourne mon moulin ! A l’extérieur une reproduction de l’ancêtre des moulins : le moulin persan. On achète quelques kilos de farine, des biscuits, photos avec Jeff un personnage et on est prêt pour le départ. Je ne peux m’en empêcher où puis-je trouver du maroilles ? Dans son frigo bon je reste non ? Allez en piste.

On monte le Mont Noir et nous voici en Belgique c’est magique en haut on est sur une station de montagne : les boutiques, les télésièges… quelques kilomètres en Belgique  les drapeaux aux fenêtres nous l’attestent et retour en France.

Petit aparté : pour la coupe du monde de football dans le Nord la France, s’affichent les drapeaux, les voitures sont décorées jusqu’aux housses de rétroviseur bleu-blanc – rouge…. Si si j’vous le jure…

Arrivés au camping alors on prend son élan : Hooghe Moote route d’Uxem à Ghyvelde et bien voilà c’est fait… Répartition dans nos mobiles-homes d’une nuit et rendez-vous petit rituel du PWC un apéro entre nous : 18h30 devant le resto merci aussi pour l’accueil chacun avec ses agapes et c’est parti. Puis 20h15 à table apéro encore ? Puis moules frites ou allez on continue Potsche Vlesch (hihi) là je soudoie le serveur il me ramène un bol de sauce au maroilles pour mes frites que du bonheur : je partage. Le restaurant se vide on chante gentiment au début puis quelques chansons osées plongent l’assemblée dans des fous rires. Jean Pierre indique à Odile de façon « outrée » « allez viens on y va » et reste ; bien-sûr le jeu est lancé allez viens Odile on y va : 23h30 tous au lit.

Toute la journée s’est passée sans un goutte de pluie les ptites biloutes..

Dimanche rendez-vous à 8h30 pour le petit déjeuner : le café à la chicorée bof, pas de maroilles non plus faute de goût… On part à Bray Dunes, la mer est grise (comme le chantait Souchon !), l’immensité du sable impressionnante allez un café : ben tout est fermé !!! Non un accepte de nous recevoir, merci beaucoup ! Un vrai café et vous n’allez pas le croire ils m’offrent du maroilles et je tiens à préciser que nous étions 4 à en manger, na.. !

Quelques gouttes de pluie (une tiote drachée !), on s’équipe oui non allez, direction L’Estaminet au Maisnil. Très joli endroit où le repas fut aussi excellent.

Retour par l’autoroute séparation à 18h.

Excellent weekend alors à vos révisions : l’épreuve de la prononciation aura lieu à la rentrée vous pouvez réviser et pour le Maroilles c’est vraiment trop bon, livraison chez moi en direct merci.

Merci à Virginie pour ce weekend et cette merveilleuse rencontre avec Jeff, merci à notre road captain Thierry S. très joli parcours, merci au serre-file Eric M, merci aux safeties : Alain, Christophe, Eric G, Thierry T, et notre photographe Christine et à vous tous pour votre bonne humeur.

Cet article me tient à cœur c’est le premier depuis que JR nous a quittés, que j’adresse à Legend. Nous continuerons notre aventure avec vous. On vous embrasse, Christèle

Le lien vers les photos de Cristine

Christèle
Editor
Cristine
Photographer

LE CLOS LUCE – DIMANCHE 3 JUIN 2018

22 Personnes – 14 motos – 1 trike – beaucoup de Kilomètres

Rendez-vous 7h30 et oui c’est loin le Clos Lucé. Mais Amboise ça fait rêver.

Beau temps,  Belle mer nous voilà prêts pour une grande journée.  Bienvenue à Matthieu qui arrive de Lyon et nous a choisis : la chance….

Alors le Clos Lucé KESAKO ?? Outre le fait que ce soit un château édifié en 1471 c’est là que Léonard de Vinci a vécu les 3 dernières années de sa vie.

Bon pour nous y rendre un convoi avec Thierry S qui nous emmène dans de jolis paysages, ça fleure bon la campagne, les champs de coquelicots, les petits villages. Biket en Marshall, Thierry B en Serre file et nos safeties : Thierry T, Eric M, Eric G, Didier B organisateur de cette jolie sortie.

Pascale G joue les photographes. Merci à vous tous.

Le convoi est coupé. Deux safeties repartent, et retrouvent le reste du convoi qui avance.. allez jusqu’au café. Dans un village perdu, le seul café du coin qui nous attend avec la table mise : brioche, quatre quart, croissants, confiture, jus de fruit, café, thé, lait… un vrai festin, avec en plus un accueil chaleureux, ils étaient inquiets que l’on ne s’arrête pas ! C’est vrai le village (Bretoncelles) est minuscule et au vu de la préparation du petit déjeuner l’investissement était là. Et c’est pendant ce petit déjeuner que nous apprenons que Jorge et Hélène ont voulu sentir l’herbe des champs (d’où le convoi coupé) et ont fait un tour dedans, sans gravité heureusement…

Arrivés à l’auberge du Prieuré pour y déjeuner en terrasse. Le charme de l’endroit opère, les mets dans nos assiettes aussi et l’accueil par une damoiselle en tenue renaissance. Le menu sera servi avec des anecdotes sur les plats de l’époque et la damoiselle appelant pour leur plus grand plaisir les Bikers « monseigneur » et les filles « gentedames ».

14h30 un peu en retard (il fait une chaleur…) nous rejoignons notre guide, une damoiselle, pour une visite d’une heure, où nous irons dans la galerie, la chambre de Léonard de Vinci, celle de Marguerite de Navarre où nous découvrons une peinture de l’ancêtre de Patrick P, Maximilien, (la guide joue le jeu et nous narre la vie de celui-ci en y associant notre sex officer, bon d’accord pas toujours à son avantage…). Nous finissons par le rez-de-chaussée avec l’oratoire d’Anne de Bretagne, la grande salle, la cuisine et la salle des maquettes. Le temps joue contre nous et notre charmante guide nous abandonne. Une visite libre pour un départ à 16h15 aux motos nous est laissée à notre guise. Alors Léonard de Vinci, la Joconde bien-sûr mais aussi 40 machines  qui ont cinq siècles d’avance… le premier char d’assaut, le pont tournant, la machine volante – ancêtre de l’avion- l’hélicoptère…. Le jardin est splendide avec des maquettes reproduites. Bon une petite sieste pour certains et en piste.

Le choix d’un retour direct par l’autoroute est fait par notre road captain et c’est un bon choix car à 18h30 on se sépare et si on ne va pas conter fleurette dans un champ chacun devrait être chez lui pour 19h30-20h.

Merci à Didier pour cette jolie découverte – y retourner pour continuer cette visite.

A tous merci pour votre participation et on vous attend bien sûr pour d’autres aventures.

Le lien vers les photos de Pascale

Christèle
Editor
Pascale
Photographer

DU VENDREDI 18 MAI AU LUNDI 21 MAI

 LE PWC SE REND DANS LE COTENTIN

 Alors vous vous êtes dit 4 jours en Normandie = 4 jours de pluie, on va rester chez nous à regarder le grand prix du Mans moto ou pour certain(e)s le mariage d’Harry et Meghan…

Et bien que NENNI, que du soleil : 4 jours de soleil n’en déplaise aux mauvaises langues…

Départ vendredi 18 mai : rendez-vous 7 heures : 11 motos – 1 trike

Les participants : Alain (road captain) et Virginie (Marschal)

Bidou (safety et organisateur, on y reviendra) et Armelle

Patrick P (safety) et Karine

Eric M (safety)

Biket et Bikette

Luc et Anne

Michel (photographe) et Katty

Gilbert et Katy

Eric L

Stéphane (serre file) et Laurence

Thierry T (safety) et Christèle

Plusieurs thèmes durant ce week-end :

  • LA METEO : on n’y reviendra pas : que du beau on vous a dit !!
  • L’ORGANISATION : Bidou palme d’or de COUDEVILLE t’est décernée : c’était parfait.
  • L’HOTELLERIE : LE RELAIS DES ILES (ils se la jouent un peu sur le nom les Normands)… Chambre avec vue sur la mer, la restauration, l’accueil charmant, nos motos en parking privé alors quelqu’un à quelque chose à redire ?? non.
  • LE SEJOUR :

LE VENDREDI : Un peu d’autoroute, un peu froid mais c’est pour l’arrivée du soleil. Passage par les plages du débarquement pour déjeuner à Port en Bessin parfait.

Arrivée à l’hôtel vers 17h30 quelques courageux vont mettre les pieds dans l’eau, promesse est faite de se baigner avant le départ.

Apéro convivial, très convivial, avec un groupe de musique retenu par Bidou excellent : … ENOMYSTIK Allez sur internet écouter la voix magnifique de cette chanteuse aux airs de Beth Ditto (du groupe Gossip).

Diner : plateaux de fruits de mer avec ½ homard par personne. Elle est pas belle la vie ?? La musique continue on danse un peu et au lit : demain aux motos à 8h15.

LE SAMEDI : départ à 8h30 en route vers Lessay pour la visite de la fromagerie Reo.

Arrêt aux maisons de plage de Gouville sur Mer et là notre lady nationale fait le bruit d’une mouette apeurée. Au vu du nombre de personnes à ses côtés on se dit que le problème va se régler, que nenni il nous faut son traducteur attitré : Alain pour comprendre qu’elle est en équilibre sur du sable et qu’elle va tomber. Tout rentre dans l’ordre. Ouf !

10h visite de la fromagerie Réo la fabrication du Camembert au lait cru, d’appellation d’origine protégée, moulé manuellement à la louche.  On y fabrique également de la crème fraîche épaisse, du beurre de baratte et du fromage frais.  La Laiterie emploie 85 salariés sur l’unique site de Lessay. Elle collecte 22 millions de litres de lait par an auprès d’une soixantaine de producteurs, sur les cantons de Lessay, La Haye du Puits et Périers. Chaque mouleur fabrique 1 000 camemberts par jour. Une petite dégustation s’impose malgré l’heure matinale 10h45 gloups… non c’est exquis. En ramener ? On est partant mais il faut les mettre au frais dans les 4 heures… Pas le temps tant pis. Quizz : Comment appelle-t-on les collectionneurs d’étiquettes de fromage ? Des tyrosémiophiles… (pas certain de s’en rappeler…).

12h apéro en terrasse puis crêpes pour nous rassasier.

On repart direction Villedieu les Poêles. Quizz : comment appelle-t-on les habitants de cette ville ? Des Sourdins (à cause du bruit des artisans qui tapaient sur le bronze pour fabriquer les cloches, d’où l’expression sourdingue) ou des Théopolitains (pas certain de s’en rappeler non plus) …. En piste 14h30 visite de la fonderie Cornille Havard construite en 1825. En attendant le guide il nous est proposé de tester quelques sons de cloches mises en exposition. Pas certaine que l’idée soit riche… Katy B s’y cogne la tête et repart avec une jolie bosse. Visite très instructive, notre guide est passionné et passionnant. En 2013, 9 nouvelles cloches de Notre Dame de Paris y ont été fabriquées. L’entreprise réalise également des pièces de fonderie d’art. L’atelier semble d’époque avec peu ou prou de techniques nouvelles. A voir absolument.

Allez aux motos retour en passant par la place Patton à Avranches. Plein d’essence à Granville et là la Harley de Thierry décide de ne pas repartir. Les garçons poussent (chouette il y a une descente) mais il faut trouver une batterie !  Un samedi ! En Normandie ! Pas à minuit mais presque à 18h (c’est tout comme pour la région…). Rien nulle part, on achète des câbles direction l’hôtel. Les garçons s’affairent auprès de la moto, des outils circulent on monte on démonte, on redémonte : on conclut elle restera sur le parking. Thierry et Christèle iront sur deux autres motos. Alors peu de motos solos…. Les pauvres… non l’esprit biker joue encore : Christèle derrière Eric M et Thierry derrière Alain. Aucun souci, enfin on verra demain.

Bain de pieds pour certains dans la Manche puis apéro. Diner excellent rien à dire on discute, on est fatigué allez au lit demain aux motos à 8h15.

LE DIMANCHE : départ 8h30 en route pour le Mont Saint Michel.

Effectivement pour que Thierry monte sur la moto c’est pas gagné enfin pour rire c’est désopilant et l’histoire va se répéter à chaque arrêt et descente…

Un arrêt à la Cabane Vauban pour la vue imprenable sur le Mont Saint Michel et le rocher Tombelaine. Puis le plus beau kilomètre de France, désolée il est en Normandie…

Puis je vous cite un dicton afin que cesse toute discussion : « Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie… » on en parle plus. Il est à nous point…

On se stationne, beaucoup de monde, c’est la Pentecôte. Donc pour y aller ½ heure d’attente de navette ou 40 mns de marche. Tous courageux nous voici partis à pieds à l’assaut de ce Mont. Visite libre. On y déjeune et on repart par la navette. Photo souvenir. Arrêt à un café à Avranches pour sûr il fait fort chaud pour la Normandie : d’ailleurs le trike de Gilbert nous l’indique en mettant ses voyants au rouge. Arrêt, les garçons s’affairent à nouveau (pas de démontage quand même) et on repart doucettement.

Arrêt pour l’apéro.. mais il n’est que 16h30 ? Oui c’est vrai mais hier on mangeait bien du camembert à 11h du matin alors pas grave. On fait donc une halte chez mon papa et Edith sa compagne et un grand merci à tous pour ce moment et à Patrick et Gilbert qui les ont emmenés faire un tour de Harley pour leur plus grand bonheur.

Départ, essence, et dernier soir donc même s’il est 18h30, pari à tenir oblige donc direction la baignade dans la mer : bravo à Armelle, Luc et Eric L (moi je ne sais pas nager donc je me suis trempée) pour leur courage. Quoiqu’une fois dedans c’était parfait. Merci aux filles : Laurence, Bikette, Virginie et Karine de nous avoir encouragés.

Apéro, Anne s’est fabriqué un serre-tête je vous invite à voir la photo digne de sa classe. Diner toujours aussi excellent et là notre gentil et dévoué organisateur j’ai nommé Bidou « est trompé ou s’est trompé à l’insu de son plein grès » sur l’appellation des desserts : chou à la crème avec des fraises (choix fait par tous les garçons) et pomme glace caramel (choix fait par toutes les filles). Les choux arrivent tout va bien et les filles ont un sorbet aux pommes arrosé de calvados…(un trou normand…) qu’elles apprécient au grand dam de ces messieurs qui auraient bien voulu échanger. Fort heureusement le patron de l’hôtel offre le digestif au calvados pour cette dernière soirée.

LE LUNDI : Départ 8h30 petit détour par Barneville Carteret pour une vue aussi magnifique et on se met en terrasse à Barfleur. Puis retour en direct vers nos maisons. Sur l’autoroute Michel est en train de perdre son filtre à air décidemment je ne vous refais pas l’action les garçons, les outils …..

Alors chaque week-end ou long week-end organisé par le PWC est mémorable et celui-ci en fait partie de par :

La météo, les activités, l’hôtel, la restauration, la bonne humeur, les blagues, les fous rires, l’entraide – merci encore à Eric M et Alain qui ont dû laisser leur bagage à l’hôtel pour nous ramener (récupération si tout va bien mercredi avec la moto) et un grand merci à BIDOU pour cette sortie aux petits oignons ainsi qu’à vous tous pour votre participation active.

Le lien vers les photos de Michel

Christèle
Editor
Michel
Photographer

LA GUINGUETTE – DIMANCHE 6 MAI 2018

Alors là pour une fois nous avons été gâtés par la météo ! Grand beau temps, pas un nuage de la journée, plus de 30 degrés l’après-midi ! Une bien belle journée, idéale pour aller dans une petite guinguette au bord de l’Oise !

8h30 rendez-vous à Chambourcy, tout le monde est très à l’heure. Petit brief de notre road captain Alain F. Il n’y aura pas de sécurité sur la route, seulement 2 safeties pour faire le job (Didier B et Pierre M, oui oui c’est bien lui, notre concessionnaire qui nous a fait la joie de sortir avec nous 2 fois en 1 mois). Virginie F. en marshal et Stéphane M en serre-file. 15 motos, 1 trike, allez c’est parti !

La route nous mène vers l’Oise, en passant par ces charmantes petites villes de Auvers-sur-Oise (où, alors que le convoi était arrêté à un feu rouge, une horde de touristes japonaises qui passait là était ravie de voir nos belles machines (et peut-être aussi un peu nos beaux bikers !!)), Vineuil-Saint-Firmin d’où nous avons pu voir le majestueux château de Chantilly, L’Isle-Adam où la pause-café fut la bienvenue, et puis arrivée vers 12h30 à Rieux devant notre guinguette. Les patrons nous accueillent et nous découvrons que nous serons seuls dans la salle. Ce n’est pas grave, le PWC aime mettre l’ambiance ! Un petit apéro est pris dehors côté jardin et ensuite nous serons mieux au frais à l’intérieur pour manger. Les 2 patrons commencent leur service : tantôt à l’animation musicale (l’un au clavier ou accordéon et l’autre à la guitare), tantôt au service des tables, puis au débarrassage des tables.. de vrais hommes à tout faire ! Ils nous jouent toutes sortes de musiques qui se succèdent, de la valse, du paso doble, du tango, du madison… Patrick J.d.M prend le micro et nous interprète magnifiquement quelques chansons de Johnny, pour le plus grand plaisir de nos 2 compères musiciens ravis de l’accompagner !

Vous l’aurez compris, c’est dans une ambiance très détendue que le repas s’est déroulé. On a dansé, on a chanté, on a bien ri, et il a bien fallu rentrer. La route de retour s’est faite sans embuche, sous une chaleur digne d’un plein été et nous nous sommes séparés vers Conflans, ayant tous hâte de rentrer prendre une bonne douche fraiche !

 

Merci à tous les participants pour leur bonne humeur ! De plus nous avons eu le plaisir d’accueillir de nouveaux membres : Patrick J.d.M. (biker/chanteur donc) qui était déjà venu aux Troubadours mi-avril, Gilbert L. et son épouse, Fabian et sa femme qui étaient invités par notre concessionnaire, Jean-Michel J. et son épouse.

A très vite et vivement les prochaines sorties !

Le lien vers les photos de Cristine

Virginie
Editor
Cristine
Photographer