Accueil·Reportages - 2020

Guédelon, samedi 11 juillet 2020

Rendez-vous à 6H30, comme d’accoutumée à la station de Chambourcy pour départ à 7H00 avec le plein. Nous arrivons “presque” tous à l’heure, petit briefing de notre road capitaine, Eric M vers 6h50, mais il nous manque 1 moto ! Nous attendons donc un peu plus, finalement Thierry B ne viendra pas, panne d’oreiller ?

Nous partirons donc à 17 motos et au final 27 participants. Nos fidèles safety’s seront Thierry Tixier, Eric Garnier, Thierry Sanchez, Hervé “chaton” et La Miche ; Serre-file Stéphane et Lolo ; et notre “marchal” Gilbert avec son trike passe-partout !


Nous prenons la route dans la fraîcheur du matin, seulement 11°, mais au fil des heures nous allons avoir une belle journée ensoleillée. Nous roulons vers le sud à travers de belles plaines agricoles avec une multitude de champs jaunes et dorés, de temps à autre de belles routes sinueuses passant par des sous-bois.
Après 2 heures de route, nous nous arrêtons pour le réconfort du matin, café, chocolat chaud et viennoiseries, dans un café à Angerville où l’accueil est bien sympathique.

Après s’être bien réchauffés, nous voici repartis direction Guédelon. Le trajet se passe sans encombres et nous profitons encore des paysages et charmants villages : Avant Pithiviers, nous longeons l’étroite voie ferrée d’un train touristique et croisons une locomotive, pittoresque, tout comme la ville que nous découvrons ; Quelques kilomètres plus loin, ce sera Rogny-les 7 écluses où nous traversons le canal de Briare, belle région la Bourgogne !
Nous arrivons vers 12H15 sur le site de Guédelon, nous sommes accueillis chaleureusement par Sam et Audrey qui étaient partis en voiture, aux aurores.

Il fait chaud et nous enlevons des couches de vêtements…


Nous entrons sur le site où se dresse un magnifique château fort en construction, reproduction fidèle d’un château du 13ème siécle, entouré d’un immense parc où sont parsemés les ateliers de nombreux métiers d’antan. Mais avant de se régaler de cette visite, nous allons nous régaler d’un bon déjeuner ; Nous nous installons sous un préau où nous sont servis de copieux “plateaux-repas”, partagés entres discussions et rigolades. Il est 14 heures, en route pour la découverte du site !


Nous arrivons aux abords d’une tour du château, là, nous découvrons un outil de levage pour hisser les charges lourdes, 2 grandes “cages à écureuils” dans lesquelles les ouvriers marchent pour faire tourner la roue et faire monter la charge. A savoir que chaque roue peut monter 500 kg.  Nous nous arrêtons devant chaque échope où les artisans en tenues médiévales nous expliquent de façon précise les secrets de leurs métiers :

  • Le tailleur de pierres, qui taille toutes les pierres nécessaires à la construction en plusieurs tailles, 6, 7 et 8 pouces, à partir de grès ferrugineux pour les pierres noires et de grès blanc
  • Le “gâcheur”, qui réalise le mélange pour obtenir le mortier, savant dosage de chaux, sable aérien et eau, technique indestructible qui a permis aux châteaux de traverser des siècles et des siècles
  • Le forgeron, qui élabore toutes les ferronneries de fixation et ornementales
  • La teinturière, qui réalise ses teintures à partir de l’écorce, d’herbes ou de lychen
  • Le peintre, qui extrait les pigments du sol de la région qui lui permet d’obtenir 15 nuances de couleurs différentes, seul le bleu est élaboré à base de chaux et charbon de bois. Les pigments sont appliqués avec un mélange d’oeuf et d’eau, ou du “yaourt”, ce qui nous a fait bien sourire…
  • Le cordier où nous nous arrêtons plus longtemps, convivial et intéressant, il va nous expliquer comment confectionner une corde à base de lin ou de chanvre. Il va faire réaliser à “Chipie” une corde de ses propres mains ! Gilbert viendra l’aider et là, nous avons passé un moment ludique et partagé une bonne partie de rigolades !

Nous étions séparés en plusieurs groupes, et nous nous retrouvons quelques-uns vers 15H30 au bar pour se désaltérer avant de se réunir tous à 16H00 aux motos. Le retour se fera avec 2 motos en moins, en effet, Eric-Cécile et Virgile-Sandra restent sur place.C’est donc Sancho qui sera notre Road capitaine pour la route du retour.


Nous rentrerons au plus rapide donc par l’autoroute, nous nous arrêterons à la station après le dernier péage avant de se quitter .  Chacun partira de son côté au fur et à mesure du trajet.    

Merci à Eric M pour cette belle journée et vivement la prochaine sortie, tous ensemble !

Retrouvez toutes les photos ici